Voilà plus de 100 ans qu’a été créé le tout premier parti politique, issu de la classe des notables et des cadres. Pendant tout le dernier centenaire en France, il était inenvisageable de vouloir entrer en politique sans rallier un parti existant, parallèlement au développement de la professionnalisation des élus.

Si les partis politiques sont nés avec la démocratie, force est de constater qu’ils souffrent de deux reproches récurrents : on considère aujourd’hui qu’ils sont coupés de la réalité sociale de notre pays et que leurs intérêts diffèrent de ceux qu’ils sont sensés représenter.

Si nos concitoyens délaissent de plus en plus les élections et peinent à se rendre aux urnes, c’est parce que le fonctionnement actuel de la politique des partis ne fait plus recette. D’après le derniers sondage Elabe en date du 29 janvier 2020, un français sur deux souhaite un maire sans étiquette politique et seuls deux tiers de nos concitoyens envisagent de voter lors des élections municipales. Du côté des militants c’est également sans appel : le nombre d’adhérents et militants actifs n’a jamais été aussi bas au sein des partis dont l’image est dégradé.

Faire le choix de créer une liste sans étiquette politique, c’est se dégager des visions manichéennes et de la réalité que nous imposent les partis existants : une droite qui ne semble s’adresser qu’à des notables, une gauche qui ne fait finalement pas tant de social que ça, un centre qui est peut-être plus à droite qu’au centre, des personnalités politiques qui changent de parti par opportunisme plutôt que par convictions. Les partis politiques peinent à convaincre les citoyens qui rejettent massivement le pouvoir en place, ce qui entraîne des crises sociales régulières et de plus en plus fortes qui secouent le pays. 

Rejeter l’idée d’un parti, c’est faire le choix d’un véritable rassemblement de personnalités variées. Pour Pessac, nous ne faisons pas le choix de nous unir autour de ce qui nous ressemble, mais plutôt autour de notre vision de la ville. Faire le choix de présenter une liste sans étiquette, c’est offrir l’opportunité à nos meilleurs concitoyens de se présenter, pour défendre leurs idées pour une ville plus juste, sans contrainte de parti politique.

Nous rejetons la main mise de certains partis politiques sur la gestion publique, en créant une liste ouverte, ambitieuse, et honnête.

Ouverte, car cette absence d’étiquette nous permet de présenter des colistiers uniques, en faisant le choix de la diversité.

Ambitieuse car chacun a choisi de s’engager pour partager son attachement à sa ville et  sa vision pour l’avenir de Pessac

Honnête, car nous sommes vierges de toute histoire et pouvons présenter un rassemblement d’hommes et de femmes droits, souhaitant avant tout privilégier la transparence. 

Les partis politiques appartiennent-ils à un autre temps ? Nous le pensons dans le contexte local qui est le nôtre. En faisant le choix de ne rallier aucun parti politique dans le cadre des élections municipales, nous n’avons aucun compte à rendre, si ce n’est aux Pessacais et Pessacaises.